Comprendre l’assurance solde restant dû Comprendre l’assurance solde restant dû
Qu'est-ce que l'assurance solde restant dû ? Comment la souscrire afin de se couvrir au mieux ? Qu'est-ce qui est réellement important dans ce... Comprendre l’assurance solde restant dû

Vous connaissez certainement l’assurance solde restant dû qui est généralement liée à un crédit hypothécaire. Ce type d’assurance permet de payer tout ou partie du montant que vous devez encore payer à votre banque lors de votre décès. C’est évidemment intéressant à souscrire pour vos ayants-droits. Il est possible de couvrir tout ou partie du solde qui reste dû à la banque.

De plus, ce type d’assurance peut également couvrir des emprunts à la consommation comme l’achat d’une voiture ou d’autres biens de consommation. C’est également utilisé dans le cadre des prêts de rénovation.

L’assurance solde restant dû liée au crédit hypothécaire est certainement à recommander étant donné que la charge totale d’un crédit peut-être très lourde a supporter pour le partenaire survivant. De plus, si vous souscrivez à ce type de contrat relativement jeune, le coût est encore raisonnable.

Par contre, en ce qui concerne l’assurance solde restant-dû liée à un crédit à la consommation, l’intérêt est peut-être plus limité étant donné que souvent le montant est plus limité et la durée est relativement courte. De plus ce type contrat a un coût régulièrement nettement supérieur (proportionnellement au montant couvert) à ce qui se fait pour les crédits hypothécaires.

Est-ce obligatoire de souscrire un contrat solde restant dû ?

Il est important de noter que ce type d’assurance n’est pas légalement obligatoire. Par contre, il est fréquent qu’une banque n’accepte d’accorder le crédit qu’à condition que une partie du capital soit couvert par un contrat d’assurance. De plus, il serait plus imprudent de ne pas souscrire à un tel contrat lorsqu’il s’agit d’un crédit d’une telle somme.

Pour les crédits à la consommation, il n’y a pas non plus d’obligation de souscrire à ce type de contrat. Le prêteur ne conditionnera d’ailleurs pas l’octroi du crédit à la souscription d’un tel contrat. Si vous êtes en face d’un prêteur ou d’un intermédiaire qui vous oblige à souscrire à une assurance auprès de lui, vous serez peut-être en présence d’une vente conjointe. Ce type de vente constitue une infraction à la loi.

Comment souscrire et payer pour ce contrat ?

Tout d’abord, pour la souscription de ce type de contrat, vous aurez plusieurs prestataires à votre disposition. Il s’agit des intervenants habituels : la banque qui vend des produits d’assurances, l’assureur direct et le courtier en assurances.
Pour souscrire ce contrat, vous devrez vous soumettre à un questionnaire médical. Parfois, à partir d’un certain âge et/ou d’un certain montant emprunté, vous devrez vous soumettre à des visites/tests médicaux. En fonction des résultats, une surprime peut être éventuellement appliquée.

Concernant le paiement, vous disposerez de deux options :

  • Paiement en une seule fois au début du contrat. Il est parfois possible d’ajouter le montant de la prime dans votre crédit.
  • Paiement annuel de la prime. La prime n’évolue pas dans le temps, elle est fixe pour toutes les annuités. Généralement pour ce type de paiement, vous payez pendant 2/3 de la durée du crédit. Par exemple, pour un contrat de 30 ans, vous ne payez votre prime solde restant dû que pendant 20 ans.

L’assureur accorde généralement une réduction pour le paiement annuel.

Réduction de taux si assurance auprès du prêteur ?

Si vous souhaitez souscrire à un crédit hypothécaire, vous constaterez rapidement que votre banque vous proposera une réduction du taux à condition que vous souscriviez votre contrat solde restant dû auprès d’elle.

Il est important d’être très attentif à ces offres. Dans un premier temps cela semble intéressant étant donné que cela diminue la mensualité liée au crédit. Par contre, il est impératif de calculer le coût total du crédit ET de l’assurance. En effet, il n’est pas rare que l’assurance solde restant dû soit nettement plus chère que ce que vous auriez pu obtenir auprès d’un autre assureur. De ce fait, le coût total du crédit et de l’assurance peut s’avérer plus important que lorsque vous prenez votre crédit au taux plein et votre assurance ailleurs.

En tout cas, cela mérite de prendre le temps d’analyser cela.

guideassur

Pas encore de commentaires

Soyez le premier à commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *