5 questions sur l’assurance hospitalisation 5 questions sur l’assurance hospitalisation
Lorsque l'on s'intéresse à l'assurance hospitalisation en Belgique, il est essentiel de se poser au moins 5 questions de base. Nous vous proposons des... 5 questions sur l’assurance hospitalisation

Dans ce nouvel article nous vous présentons cinq questions fondamentales qu’il est important de se poser lorsque l’on s’intéresse aux assurances hospitalisations.

Est-ce que l’assurance hospitalisation est obligatoire ?

Certaines personnes confondent l’assurance hospitalisation et la mutuelle. De plus comme les mutuelles proposent maintenant des assurances hospitalisations, cela complexifie encore plus la donne.
La réponse est donc NON ! Il n’est pas obligatoire de souscrire une assurance hospitalisation en Belgique par contre il est bien obligatoire d’être inscrit auprès d’une mutuelle. La mutuelle est à considérer comme la couverture médicale de base en Belgique. Son rôle est d’intervenir pour vos visites chez les prestataires de soins comme le médecin, le dentiste, … Aussi, la mutuelle intervient dans le remboursement des médicaments prescrits (du moins certains).

Lors d’une hospitalisation les frais sont vite très importants. La mutuelle intervient en partie mais laisse une note assez élevé pour le patient surtout si il a opté pour une chambre individuelle. C’est pourquoi l’assurance hospitalisation est la couverture la plus souscrite par les belges.

En synthèse, l’assurance hospitalisation permet d’avoir une intervention complémentaire à la mutuelle et vous permet de maîtriser votre budget soins de santés en cas d’hospitalisation importante comme un accouchement par exemple. Cela vous protège de frais imprévus mais n’est en rien obligatoire.

Avons-nous toujours une chambre individuelle avec une assurance hospi ?

La plupart des gens qui souscrivent une assurance obligatoire le font en partie pour pouvoir bénéficier d’une chambre privée en cas d’hospitalisation. Néanmoins, il est à noter que tous les contrats d’assurance ne proposent pas nécessairement la chambre individuelle.
Tous les contrats sont potentiellement différents. Dans ce cadre, il est potentiellement de bon ton de vérifier les conditions par rapport à la chambre assurée, aux maladies graves couvertes, les plafonds de couverture et la durée des soins ambulatoires (hors hôpital) pris en compte.

Mon employeur a l’obligation de m’offrir une assurance hospitalisation ?

Malheureusement ce n’est pas une obligation pour l’employeur. Il s’agit d’une démarche propre à l’employeur et peut parfois même faire l’objet d’une décision liées aux fonctions des personnes de l’entreprise (souvent lié au niveau de fonction).
Les grandes entreprises ont tendance à offrir ce type d’avantages extra-légal alors que c’est un peu plus rare dans les TPE et PME.
Les grandes entreprises ont un avantage substantiel au niveau de la prime payée par rapport une prime qui serait liée à une personne physique seule. En effet, l’assureur considère le risque dans son ensemble et par conséquent, plus il y a d’assurés, plus la prime est faible puisque le risque est dilué.

Suite à mon licenciement, vais-je perdre ma couverture santé?

Il est possible pour tous les employés qui disposent d’une assurance souscrite par l’employeur de pouvoir la continuer à titre individuel en cas de pension ou de licenciement/démission. La loi prévoit que l’assureur à l’obligation de proposer cette option à l’assuré.
Par contre, la prime risque d’être sensiblement différente d’autant plus si l’assuré est plus âgés voir très âgé (pension). En effet, la prime sera liée à son âge de licenciement ou démission.

Pour palier à cette problématique, il y a des contrats individuels d’attente auprès des compagnies d’assurances. Le principe est simple : vous payez une prime personnelle pendant que votre contrat court et vous conservez votre âge tarif jusqu’à la fin du contrat de l’employeur.
Prenons l’exemple de Pierre 40 ans. Son employeur lui propose une assurance hospitalisation qu’il accepte avec plaisir. Pierre est prudent et souscrit à un contrat de continuité individuel à 40 ans. Une fois arrivé à la  pension à l’âge de 65 ans, Pierre paiement une prime pour son assurance personnelle au même tarif qu’une personne de 40 ans.

Est-ce que tous les frais sont couverts ?

Il y a des délais à prendre en compte ainsi que des éventuelles exclusions lors de l’hospitalisation.
Concernant les délais d’avant et d’après hospitalisation, les frais sont couvert régulièrement 1 mois avant l’hospitalisation et 3 mois après celle-ci. Certains assureurs, sur base de la souscription d’une option, proposent de doubler ces délais et de les porter à 2 mois avant et 6 mois après.

Enfin, les frais ambulatoires couverts dans ce laps de temps doivent obligatoirement être liés à l’hospitalisation. Si ce n’est pas le cas, ils seront tout simplement rejetés.

guideassur

Pas encore de commentaires

Soyez le premier à commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *