Assurance ou mutuelle pour votre assurance hospitalisation Assurance ou mutuelle pour votre assurance hospitalisation
Quelles sont les différences entres les assureurs privés et les mutuelles en ce qui concerne les assurances hospitalisation ? Dans cet article, nous faisons... Assurance ou mutuelle pour votre assurance hospitalisation

En Belgique, vous trouverez sur le marché deux types d’assurances hospitalisation. Il y a d’un côté les assurances hospitalisation proposées par les assureurs privés comme DKV, Ag Insurance, Axa, … et de l’autre côté les mutuelles qui proposent aussi des contrats en supplément de de l’assurance maladie de base.

Dans ce contexte, notons que l’assurance obligatoire va vous couvrir pour une partie des frais uniquement, il est dès lors essentiel de souscrire à une assurance complémentaire que ce soit auprès de la mutuelle ou de l’assureur. Il est indispensable de bien comparer car le prix de la prime bien qu’important n’est pas l’élément déterminant. Ce qui est important c’est de vérifier ce qui est couvert et exclu dans les contrats des assureurs et des mutuelles.

Mutuelle toujours moins cher ?

Les mutuelles proposent des primes compétitives et permettent parfois d’assureur des cas plus difficiles car pas de questionnaire médical à l’entrée. Néanmoins, il faut noter que la primes des assurances hospitalisations proposées par les mutuelles augmentent en fonction de l’âge de l’assuré.

A contrario, pour les assureurs privés, la prime fixée au début du contrat n’évoluera plus dans le temps si ce n’est par l’indexation naturelle liée à l’inflation des coûts d’hospitalisation.
En effet, l’assureur fixe la prime en fonction de votre âge et de votre état de santé. Celle prime sera fixe pour toute la durée du contrat hors cas d’indexation évoqué ci-dessus.

Quelles garanties ?

Dans le cadre des hospitalisations :

Les mutuelles indemnisent souvent en se basant sur les tarifs liées aux hospitalisations en chambres doubles.
Si par contre vous préférez opter pour une chambre individuelle, la couverture est plafonnée à un montant journalier. Dans certains cas vous devrez donc quand même payer un complément à l’hôpital en fonction des tarifs qu’il pratique.

Pour les assureurs généralement la couverture sera illimitée même dans le cas d’une chambre seul. Certains assureurs limiteront parfois leur garantie si vous optez pour les hôpitaux considérés comme les plus chers du pays (principalement à Bruxelles).

Les maladies graves :

Pour les maladies graves, la mutuelle limite le nombres de maladies prises en charge dans le cadre des soins ambulatoires (hors de l’hôpital).
Les assureurs prennent souvent en charge un nombre de maladies graves plus important et la couverture est souvent plus étendue.

Couverture à l’étranger :

Les couvertures sont souvent limitées par les mutuelles pour les hospitalisations qui ont eu lieu à l’étranger.
Les assureurs, eux, prennent souvent en charge la totalité de ces frais et vont même jusqu’à proposer des assistances sur les lieux ainsi que des options de rapatriement en Belgique ou dans transport vers l’hôpital.

Les conditions ?

Pour souscrire à l’assurance complémentaire d’une mutuelle vous devrez généralement déjà être membre de cette même mutuelle pour l’assurance obligatoire. Cela ne vous laisse donc pas beaucoup de choix sauf à changer de mutuelle.
De plus, cela signifie aussi que si vous souhaitez un jour changer de mutuelle, vous devrez également changer d’assurance hospitalisation.

De plus, les mutuelles prévoient souvent un délai d’attente qui peut varier de 3 à 6 mois. Cela signifie qu’entre le moment de la souscription de votre contrat et le moment de la couverture effective, il y a un délai à respecter.

Pour les assureurs privés, il faut savoir qu’une fois que vous avez opter pour un contrat auprès d’eux, ils ont l’obligation de vous assurer à vie.
Seuls des cas de non paiement des primes ou de fraude permet aux assureurs de rompre le contrat.

Concernant les délais, les assureurs ne prévoient pas de stage d’attente et vous assurent directement. Par contre pour les femmes enceintes, elles ne sont pas couvertes pour l’accouchement si l’assurée était déjà enceinte au moment de la souscription du contrat.

Quelles exclusions ?

Les mutuelles considèrent que si l’assurance obligatoire ne prend pas en charge les frais alors l’assurance complémentaire ne les prendra pas non plus. C’est une différence fondamentale avec les assureurs privés puisque ceux-ci prennent parfois en charge des frais non indemnisés par l’assurance légale des mutuelles.

Enfin, pour les frais ambulatoires les mutuelles ont tendance à se limiter au remboursement du ticket modérateur. Les assureurs privés vont plus loin en prenant en charge les frais médicaux et de médicaments à 100% en ce compris des traitements alternatifs.

guideassur

Pas encore de commentaires

Soyez le premier à commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *