Assurance pour la voiture de quelqu’un d’autre ? Assurance pour la voiture de quelqu’un d’autre ?
Il est fréquent de prêter ou d'emprunter un véhicule mais l'on oublie souvent les conséquences que cela peut avoir en ce qui concerne l'assurance... Assurance pour la voiture de quelqu’un d’autre ?

Il peut arriver pour des raisons variées que vous souhaitiez emprunter la voiture de quelqu’un d’autre pour réaliser quelques déplacements ou au contraire que vous prêtiez votre voiture à un tiers pour lui rendre service.
Si dans les faits, cette démarche est tout à fait louable, il faut néanmoins s’inquiéter des conséquences que cela pourrait avoir en matière d’assurance auto. Que se passera t’il si vous avez un accident ou que le tiers a un accident avec votre voiture ? Et en cas d’infraction au code de la route ou encore que se passera t’il en cas de vol du véhicule ? Qui devra payer au final pour les dommages ? Est-ce que l’assureur doit donner son accord avant de prêter votre voiture ?
Nous faisons le point dans ce article pour vous informer au mieux en décomposant les deux cas évoqués.

Première hypothèse, vous prêtez votre voiture à quelqu’un d’autre.

Dans pareil cas, il a deux points essentiels à connaître avant de prêter votre voiture :

  • Vérifier que la personne dispose bien d’un permis de conduire valable.
  • Vérifier l’âge du conducteur. En effet pour les conducteurs de moins de 26 ans, certaines compagnies et certains contrats prévoient des exclusions ou des accords préalables ou encore des franchises majorées.
  • Si le conducteur a plus de 26 ans et qu’il s’agit d’un prêt occasionnel alors il n’est pas nécessaire de prévenir l’assureur.

Que se passera-t’il en cas d’accident, de blessures, de vol ou d’infraction de roulage ?

En cas d’accident.

Si le conducteur de votre voiture est en droit alors ce sera le tiers qui devra indemniser les dommages à votre véhicule ainsi que les blessures corporels des occupants si il y en a.

Par contre, si le conducteur de votre véhicule est en tort, ce sera votre assureur de responsabilité civile qui devra intervenir pour indemniser le tiers pour les dommages à son véhicule et aux personnes qui l’accompagnaient.
En ce qui concerne les dégâts à votre véhicule, ce sera pris en charge par votre garantie Omnium si vous en avez une. A défaut, ce sera à la personne qui vous a emprunter votre véhicule à vous dédommager. Si cette personne ne veut pas ou n’en a pas les moyens, vous n’aurez d’autres choix que de lui faire un procès pour récupérer votre argent.
Notons que même si vous avez une assurance omnium, vous devrez récupérer le montant de la franchise auprès du conducteur de votre voiture.
Enfin, notons que le bonus-malus de votre contrat va également augmenter bien que vous ne soyez pas le conducteur au moment des faits. Cela risque d’avoir un impact sur votre prime d’assurance annuelle. En théorie, vous devriez également pouvoir récupérer ce montant auprès de la personnes qui vous emprunté le véhicule.

2. En cas de blessures

Nous l’avons vu précédemment, si la personne qui emprunte votre voiture est en droit, ce sera l’assureur en responsabilité civile du tiers qui prendra en charge les dommages corporels.

Par contre, si l’emprunteur de votre véhicule est en tort, il y a plusieurs options :

  • Vous aviez une assurance conducteur qui pourra intervenir.
  • Il avait une assurance conducteur dans son propre contrat ou un autre contrat d’assurance de type « accident » qui prendre en charge.
  • En cas d’absence des contrats précités, il restera une simple intervention de la mutuelle.

3. Vol de la voiture

Le fait que vous ayez prêté votre voiture n’influence en rien l’exécution d’une garantie contre le vol par votre assureur. Bien entendu, si vous n’aviez pas de garantie contre le vol dans votre contrat, vous devrez tout prendre en charge.

4. Infraction de roulage

Les amendes sont envoyées au propriétaire de la plaque. Bien que vous ayez prêté votre voiture à ce moment, c’est bien à vous qu’il sera demandé de payer l’amende.
A vous de démontrer que vous n’en étiez pas le conducteur. A défaut, demander simplement le remboursement de l’amende à la personne responsable.

Deuxième hypothèse, vous empruntez la voiture d quelqu’un d’autre.

Dans pareil cas, le premier réflexe est de vérifier que vous avez bien la carte grise de la voiture et que le véhicule est en ordre de contrôle technique et qu’une carte verte en cours de validité se trouve bien de le véhicule.

En cas d’accident, si vous êtes en droit, ce sera à l’assureur de la partie adverse d’indemniser le propriétaire du véhicule ainsi que vos éventuelles blessures.
Si par contre, vous être en tort, ce sera l’assurance responsabilité civile qui couvre la voiture qui interviendra pour indemniser le tiers. De plus, si il y a des dommages au véhicule et qu’une garantie omnium couvre la voiture, vous ne devrez rembourser que la franchise éventuellement due par la personne qui vous a prêté la voiture.
En cas d’absence d’assurance omnium, vous devrez alors rembourser le propriétaire du véhicule avec votre compte épargne. Les montants peuvent vite être importants, il veut donc mieux être très prudent.

Quid en cas de covoiturage ?

Le covoiturage est de plus en plus à la mode pour aller travailler par exemple.
Mais que se passe t’il si vous avez un accident en étant passager du véhicule de votre collègue de travail ? Ce cas est assez simple puisque vous serez considéré comme tiers par rapport à votre collègue et ce sera donc l’assurance responsabilité civile qui couvre votre collègue qui interviendra pour vos éventuels frais médicaux.

guideassur

Pas encore de commentaires

Soyez le premier à commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *