Comment bien choisir son assurance habitation ? Comment bien choisir son assurance habitation ?
Il n'est pas toujours simple de s'y retrouver lorsque l'on essaie de comparer ou choisir une assurance habitation. Nous vous expliquons sur cette page... Comment bien choisir son assurance habitation ?

Vous êtes sur le point de changer d’habitation ou vous souhaitez tout simplement vérifier que votre assurance incendie actuelle est un contrat intéressant par rapport à ce qui est proposé sur le marché actuellement. Nous vous donnons quelques conseils ci-dessous pour bien choisir votre contrat d’assurance habitation.

Anticiper le changement du contrat d’assurance habitation

Nous n’avons pas souvent l’envie de se plonger dans ses contrats d’assurances et de passer du temps dans l’analyse de ceci. Dès lors, souvent on reporte et l’on s’y intéresse uniquement lorsque l’on reçoit son invitation à payer et que l’on constate que la prime a encore augmenté.
Lorsque l’on attend le dernier moment, il est fréquent de constater que l’on est pas dans les conditions pour résilier son contrat dans les délais légaux. On est donc souvent reparti pour un an avec le même assureur et l’on repousse une nouvelle fois l’analyse du contrat.

Dès lors il est nécessaire d’anticiper cela +- 5 mois avant l’échéance de son contrat afin d’avoir le temps d’analyse la ce que propose la concurrence et au besoin de se faire aider.
Pour être certain de choisir le contrat le plus adapté à notre situation, il y a plusieurs points d’attention :

Le nombre de pièces

C’est très fréquent que les assureurs évaluent l’habitation sur base du nombre de pièces. Par contre, certaines pièces sont à exclure en fonction de leur usage ou de leur taille. Cela varie d’un assureur à l’autre. C’est donc un point auquel il faut être attentif.

La valeur du bien à assurer

La grille de tarification qui reprend le nombre de pièces évoqués ci-dessus permet à l’assureur d’estimer la valeur de votre maison. Du point, c’est la méthode que lui utilise. Il apparaît que dance certain c’est à l’avantage du preneur comme parfois à son désavantage. Ce qui est important, c’est qu’en utilisant cette manière d’évaluer, la compagnie renonce à tout application d’une règle proportionnelle. Cela veut dire que dans tous les cas, votre bien est couvert en valeur de reconstruction même si in fine la valeur assurée par la compagnie ne couvre pas en réalité la valeur de reconstruction de l’habitation.

Il y a d’autres types dévaluation un peu plus technique :

  • Le premier risque : consiste à assurer un montant déterminé par le preneur d’assurance qui sera le maximum déboursé par l’assureur en cas de sinistre total. Ce principe évite également l’application d’un règle proportionnelle.
  • Une évaluation par l’assuré : c’est à déconseiller étant donner le risque de sous-assurance (avec application de la règle proportionnelle) ou même de sur-assurance (payer trop cher votre prime).
  • Évaluation par un expert agréé par la compagnie : parfois utilisé encore dans certains contrats. Dans pareil cas, la compagnie renonce souvent à l’application de la règle proportionnelle.

Vous comprenez donc que l’évaluation de votre bien, peu importe la méthode, est un élément fondamental dans le processus de souscription d’un contrat d’assurance incendie.

Vérifier les plafonds de garantie et les franchises appliquées

Il est important de comprendre ce qui est assuré et à quelle hauteur mais aussi et surtout de comprendre comment un sinistre sera indemnisé.
En effet, il est préférable d’assurer son immeuble en valeur à neuf (de reconstruction). Il est plutôt déconseillé d’opter pour un contrat qui indemniserait l’immeuble en valeur réelle. Pour rappel, la valeur réelle prend en compte la vétusté du bien et la déduit de votre indemnité.

Les franchises appliquées sont importantes également dans différents contextes : bris de vitres, vol, incendie, catastrophes naturelles. En effet, celles-ci peuvent varier d’une compagnie à l’autre.

Identifier les exclusions du contrat

Certains contrats sont plus complexes à comprendre que d’autres. Depuis quelques années certains assureurs optent pour une formule « tout est couvert sauf … ». Ce type de contrat est très simple à appréhender puisqu’il reprend uniquement les exclusions à considérer. Si un élément n’est pas repris dans la liste des exclusions, c’est qu’il est couvert.

Par contre, il y a aussi des contrats qui ne reprennent que ce qui est couvert. Ces contrats sont plus complexes et nous permettent d’identifier moins facilement ce qui n’est pas explicitement exclu.

Les exigences concernant la garantie vol

En fonction de votre lieu de résidence et/ou de votre historique en matière de vol, certaines compagnies vous imposerons des mesures préventives pour le vol comme une installation obligatoire d’un système d’alarme ou de fenêtres anti-effraction par exemple. Aussi, certains contrats vous imposerons une franchise plus importante pour les faits de vol.
Cette garantie peut être potentiellement onéreuse en fonction de la situation et mérite votre attention aux niveaux des conditions.

Les recherches de fuites sont elles couvertes ?

Il s’agit d’un élément fondamental si vous êtes à la recherche d’un bon contrat d’assurance.
La majeure partie des sinistres ne concernent en réalité par l’incendie mais plutôt tout ce qui est lié aux dégâts des eaux. Dans ce contexte, ce qui est souvent très coûteux c’est l’identification de la localisation d’une fuite d’eau. Une fois que c’est identifié, la réparation ne représente pas un budget important par rapport aux frais de recherches (casser des cloisons, faire sauté du carrelage, …).

Il est donc important de savoir si les frais de recherches et la remise en état suite à ces recherches est bien couverte dans votre contrat.

La garantie bris de vitre

Cette garantie est reprise dans la majorité des contrats mais son étendue peut varier d’un contrat à un autre. En effet dans les contrats les plus complets, cette garantie couvre des éléments plus étonnants comme :

  • Votre plaque vitrocéramique
  • Votre télévision
  • Votre véranda
  • Les panneaux solaires

En ce qui concerne l’extérieur

Votre contrat d’assurance incendie peut également couvrir tout ce qui se situe dans votre jardin. Envisageons par exemple votre mobilier, les arbres ou encore les abris de jardins.
Certains contrats imposent des conditions pour couvrir ces éléments extérieurs, d’autres moins. C’est important d’avoir une vue éclairée sur ce point également.

 

guideassur

Pas encore de commentaires

Soyez le premier à commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *